Mark Alexander

 

L’éditeur britannique Mark Alexander rejoint le club très fermé des Ambassadeurs du label Masters of Linen® aux côtés de l’éditeur français Pierre Frey. Les Ambassadeurs Masters of Linen® valorisent dans leur communication et dans leurs show-rooms au niveau international l’excellence et la traçabilité du lin 100% Made in Europe, du champ, au fil et au tissu. Pour son designer et directeur artistique Mark Butcher, ce label Masters of Linen® et ses exigences de traçabilité répondent aux attentes des professionnels, décorateurs, architectes d’intérieurs, designers et de leurs clients, toujours plus soucieux de connaître l’histoire et l’origine des matières.

Lire l’interview de Pierre Frey, 1er Ambassadeur Masters of Linen®

Pierre Frey Ambassadeur Masters of Linen

 

Mark Butcher, designer et directeur artistique de la marque britannique de tissus d’ameublement Mark Alexander, évoque sa passion pour le lin et ses relations avec des producteurs de confiance afin de créer des tissus au luxe subtil, destinés aux clients les plus exigeants. 

MARK ALEXANDER« J’aime les spécificités du lin. C’est ma matière préférée, pour toutes mes réalisations », confie Mark Butcher (photo), directeur artistique de Mark Alexander.

Après avoir positionné la marque comme celle des tissus d’intérieur « beaux par nature» au sein du groupe ROMO en 2010, Mark Butcher a fait du lin une des caractéristiques de la signature Mark Alexander. Plus de 75% des tissus créés par l’équipe de quatre designers sont en lin : « Le lin se prête à toutes les créations. Nous sommes vraiment une marque de lin.»

L’esthétique de cette marque anglaise de tissus d’ameublement de luxe trouve sa source dans «l’honnêteté des matériaux, un savoir-faire artisanal et la richesse d’une simplicité raffinée – la nature des produits que nous offrons ? Subtilité, grâce et discrétion », ajoute Butcher. « Une discrétion de mise, mon goût me portant vers l’économie du superflu. Nous travaillons déjà les meilleures matières – et pour moi, il s’agit du lin. »

Mark Butcher possède 25 ans d’expérience dans le design d’intérieurs d’exception, plus particulièrement aux Etats Unis, où il débuta sa vie active en tant qu’historien de l’art. Depuis sept ans, la marque Mark Alexander s’est créé un réseau de clients fidèles dans le monde entier : « ce que nous vendons, c’est de la subtilité, la sensation que cette marque a toujours existé. C’est de l’innovation sans effet de mode dans une qualité qui ne se dément pas ».

 

Mark Alexander

 

Le directeur artistique avoue un faible pour la versatilité remarquable du lin. « Il s’adapte aussi bien à un climat froid que chaud, c’est une des fibres les plus résistantes, elle possède mille aspects, selon qu’il s’agisse de fibres longues, filées au mouillé, ou encore d’une fibre courte, flammée, belle dans ses imperfections et son allure vintage ». Enthousiaste aussi quant à la façon dont le lin absorbe la couleur : « Nous pouvons obtenir avec le lin des gammes de coloris des plus vibrantes aux plus subtiles, tout en demi-teintes, comme avec aucune autre fibre ».

La référence la plus vendue chez Mark Alexander est un lin appelé Retro – à la texture particulière, lourde et flammée – que la marque a récemment relancée en la proposant en 15 coloris différents au Prix Public de £77 le mètre. Positionnée sur un segment luxueux, les produits de la marque peuvent se vendre jusqu’à £200 le mètre.

(Photo collection Origin)

Qui sont les clients de Mark Alexander ?

Aujourd’hui, plus de la moitié des ventes sont réalisées aux États-Unis où « il existe un marché important pour la décoration intérieure avec une clientèle de connaisseurs. » En Europe, les principaux marchés de Mark Alexander se trouvent au Royaume-Uni et en Belgique puis en Suède et en Italie, « avec des clients qui possèdent une sophistication, un goût raffiné et comprennent complètement le lin ». Lorsque l’équipe créative de Mark Alexander commence à réfléchir aux nouvelles collections, elle imagine les tissus dans leur environnement. « J’encourage mes collaborateurs à se projeter dans les plus belles demeures, en Californie du sud, dans les Cotswolds ou les Hamptons… Pour qui travaillons-nous » ? Ils savent dans quel contexte le tissu sera employé, aux côtés de pièces de design danois des années 1960 ou de meubles Art Déco, qu’il s’agisse de rideaux, de coussins ou de garniture de mobilier : ce sont les tissus qui vont façonner l’unité du lieu.

Comme il l’explique, « aux Etats Unis, on dit que l’intérieur a été conçu comme on le ferait d’une collection d’art ou d’une exposition muséale, « curated ». Je travaille avec des textiles qui ont une âme. Nous trouvons au lin une allure impeccable, belle, innovante et durable. Le juste équilibre entre authenticité et originalité. »

Butcher décrit sa méthode pour développer de nouveaux produits comme « travailler à l’envers ». « Je ne réfléchis pas aux textiles comme à du design graphique en 2D. Il ne s’agit pas du motif, de la couleur : ce qui importe, c’est d’impulser la direction design qui va suivre le mouvement du fil que nous avons sous les yeux. Un tissu de lin bien net pour un rendu citadin, ou un flammé qui évoque le travail de la main, que nous irons chercher chez les meilleurs filateurs. Pour nous, cela semble évident. Et pourtant, cette façon de travailler n’est pas courante. »

En janvier 2017, Mark Alexander présentera huit nouvelles collections à l’occasion de Paris Deco Off.

Quatre thèmes proposent beaucoup de références en lin :

Mark Alexander Edo

 

  • Origin, avec des motifs décoratifs, entrelacs et broderies ;
  • Edo (photo), à l’esthétique japonaise, qui propose des voiles semi-transparents de lin ou des lins légers
  • Tate, un tissage intemporel d’allure Moderniste
  • Mezzo, un velours de fibres longues, filées au mouillé, doté d’une iridescence naturelle et d’un toucher sec

Et lancera Accent, première gamme de passementerie “belle par nature ” en lin 100% européen tissé en Belgique : six passementeries et deux embrases dans les mêmes tons neutres et profonds que les lins légers de la marque.

 

 

 

MARK ALEXANDER

Au printemps, Mark Butcher partagera de nouveau son temps entre Londres, la Belgique et le nord de la France pour collaborer main dans la main avec des entreprises souvent familiales. Car le designer n’est pas du genre à envoyer un dessin et demander à ce qu’il soit copié, il apprécie au contraire l’exploration du procédé de développement jusqu’au produit final, avec ses tisseurs partenaires labellisés Masters of Linen®. « J’encourage la découverte accidentelle ! Tout se joue autour du fil, du tissage, des finitions. J’entretiens de solides relations avec les producteurs : c’est la clé ! Ce sont eux qui nous permettent de créer en partant de rien. Et c’est ce que j’aime avec le lin. »

Propos recueillis par Gill Gledhill.

www.markalexander.com


Suivez-nous sur les Réseaux Sociaux

Facebook: La Confédération européenne du lin et du chanvre

Instagram: @wearelinen

Twitter: @wearelinen

Pinterest: We Are Linen

Vimeo: We are Linen

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Share on LinkedInShare on StumbleUponPrint this pageEmail this to someone
  
Copyright © CELC - linenandhempcommunity
Caprice
Innovation
Lifestyle
Portraits

One thought on “Mark Alexander : deuxième ambassadeur Masters of Linen®

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *